Recettes traditionnelles

Un festin écossais pour Burns Night

Un festin écossais pour Burns Night


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Burns Night tombe le 25 janvier et, pour vous aider à célébrer l'anniversaire du poète écossais Robert Burns, nous avons concocté de magnifiques recettes écossaises pour bien démarrer votre festin.

Le menu traditionnel de Burns Night se compose de trois éléments principaux : haggis, neeps (purée de rutabaga) et tatties (purée de pommes de terre au beurre). Pour les puristes, nous avons une recette traditionnelle incroyable pour chatouiller vos papilles gustatives, mais si vous avez envie d'essayer quelque chose de nouveau, voici quelques superbes rebondissements de Jamie sur les classiques écossais.

Cette version du haggis utilise toujours ces beaux morceaux d'abats que vous obtiendrez dans un haggis traditionnel, ainsi que l'essentiel de l'avoine à tête d'épingle, mais la version de Jamie se présente sous la forme d'un pâté chinois. C'est complètement délicieux et utilise tous les morceaux qu'un bon boucher vous donnera en un clin d'œil.

Si le haggis n'est pas votre truc, essayez ces magnifiques recettes inspirées des Highlands…


Soupes et amuse-gueules

Cullan Skink (vous n'aimez pas ce nom !) est une soupe de poisson écossaise classique avec seulement quelques ingrédients simples et une saveur fabuleuse. Aucun pub de bord de mer qui se respecte ne serait sans ce menu dans le nord.

La soupe Cock-a-leekie, je viens de la partager l'autre jour et elle est si traditionnelle que toutes les mamies écossaises l'auraient préparée régulièrement.

Musselburgh Tarts, ces savoureuses bouchées sont remplies de moules et de poireaux dans une riche sauce crémeuse, parfaite pour les fêtes.

Filo Flowers With Mushroom and Whiskey Mousse, une de mes recettes de fête Wee Taste Of Scotland et une bonne petite bouchée légère.

Les cuillères à salade écossaise sont mon point de vue sur la vieille salade russe, mais en utilisant les agrafes du carré de légumes écossais, les navets, les pommes de terre et les carottes avec une mayonnaise légère et savoureuse.

Pétoncles Avec Crowdie And Bacon, j'adore les fruits de mer et l'Écosse a plus que sa juste part de fabuleux crustacés, etc. Ces pétoncles sont rapides et faciles à préparer et sont délicieux.

Saumon fumé avec scones Tattie, l'Écosse et le saumon vont de pair comme les pois et les carottes proverbiaux, c'est une recette super facile et idéale pour le brunch, le petit-déjeuner et les fêtes en fonction des portions et de la façon dont vous le servez.

Clapshot est ce que l'on sert traditionnellement avec le haggis, en particulier lors de Burns Night.

Burns Baubles, que serait Burns Night sans haggis ? Voici une façon amusante de servir ce plat traditionnel écossais.

Porridge Pancakes, presque un mariage entre la grande crêpe américaine et la traditionnelle bouillie écossaise, la façon idéale de commencer votre journée !

Saumon poêlé avec trempette au whisky, parfait pour les fêtes, vous pouvez également le préparer en plus grandes portions en utilisant des steaks de saumon entiers comme plat principal.


Les meilleures recettes à cuisiner pour un souper Burns Night

Lors de la célébration de la vie du barde écossais Robert Burns, le haggis n'a pas besoin d'être le seul aliment mis à l'honneur

Suivez l'auteur de cet article

Suivez les sujets de cet article

Burns Night, une soirée souvent extravagante impliquant cornemuses, coups de whisky et toast au haggis, se déroule traditionnellement autour de l'anniversaire du grand poète écossais, Robert Burns.

Cette année, nous célébrons aujourd'hui, lundi 25 janvier, en plein milieu du dernier confinement national. Mais même si l'affaire est peut-être plus calme que d'habitude, nous pouvons toujours espérer recréer une partie du faste de la toute première Burns Night en 1801, lorsque les amis de Rabbie se sont réunis pour commémorer sa mort quelques années plus tôt.

Le point culminant incontesté de la soirée est, bien sûr, l'interprétation emphatique de « To a Haggis » de Burns. Pendant le poème, le haggis est théâtralement ouvert ("son couteau voit la journée de travail rustique"), en prenant soin de s'assurer qu'une bonne quantité de ses entrailles sanglantes sont exposées (bien que assurez-vous de faire une incision dans le haggis avant l'adresse - vos convives peuvent ne pas vous remercier lorsque vous entrez pour fendre votre haggis et qu'il éclate sous la pression, les arrosant de morceaux de viande bouillante).

Après l'adresse, le festin de haggis, de neeps et de tatties, de soupe cock-a-leekie et de cranachan ou de boulette de clootie peut enfin être apprécié, avant une longue nuit de beuverie, de danse et de divertissement pour célébrer la vie de l'écossais préféré (il a même battre William 'Braveheart' Wallace dans un sondage télévisé écossais).

P our notre festin Burns Night, nous avons cherché au-delà des navets et des pommes de terre pour un menu moderne avec une signification écossaise. Ci-dessous, nos recettes préférées vous accompagneront de l'aube au crépuscule.

Crêpes écossaises à la compote de rhubarbe

Commencez la journée sur une note festive avec les crêpes écossaises de Flora Sheddon avec une compote de rhubarbe rose vif.

Temps de préparation: 10 minutes | Temps de cuisson: 20 minutes

FAIT DU

INGRÉDIENTS

Pour la compote de rhubarbe

  • 5 bâtonnets de rhubarbe coupés en morceaux de 2 cm
  • 50g de miel
  • Le zeste d'une ½ orange et 50 ml de jus
  • 1 cuillère à café de vanille

Pour les crêpes

  • 225g de farine autolevante
  • 40g de sucre en poudre
  • 1 cuillère à soupe de sirop doré
  • 150 ml de lait
  • 1 œuf large
  • Beurre, pour cuisiner

MÉTHODE

  1. Placer tous les ingrédients de la compote dans une casserole moyenne. Porter à ébullition douce et cuire jusqu'à ce que la rhubarbe ait ramolli (environ cinq à sept minutes). Ne le faites pas trop cuire car le joli rose s'estompera. Réserver mais garder au chaud.
  2. Pour les crêpes, mettre tous les ingrédients, à l'exception du beurre, dans un bol et fouetter jusqu'à ce que la pâte soit lisse.
  3. Faites chauffer un peu de beurre dans une poêle antiadhésive à feu moyen et utilisez un morceau de papier essuie-tout pour l'étaler sur toute la poêle. Versez deux cuillères à soupe de pâte (ou plus si vous voulez qu'elles soient plus grosses), en la rendant aussi ronde que possible. Vous n'avez pas besoin de l'étaler, il s'installera naturellement. Cuire quelques minutes ou jusqu'à ce que des bulles commencent à se former à la surface de la crêpe. Retournez-le et laissez cuire encore quelques minutes.
  4. Transférer dans une assiette chaude et couvrir avec un torchon propre pendant que vous répétez avec le reste de la pâte.
  5. Servir avec la compote tiède, une bonne cuillerée de yaourt et un filet de miel. La compote peut être conservée dans un bocal stérilisé au réfrigérateur jusqu'à une semaine.

Rouleaux de saucisse Haggis

Je ne serais pas Burns Night sans un haggis à aborder – et Rose Prince a une tournure qui peut convertir les sceptiques (bien que les traditionalistes puissent s'avérer plus difficiles à convaincre).

Temps de préparation: 45 minutes, plus le temps de refroidissement | Temps de cuisson: 15-25 minutes

FAIT DU

INGRÉDIENTS

  • 250 g de farine blanche nature
  • 250 g de beurre non salé
  • 100 ml d'eau froide
  • 2 cuillères à soupe de whisky
  • 500g de haggis ou 2 haggis de gibier Macsween
  • 1 oeuf battu avec une pincée de sel

MÉTHODE

  1. Pour réaliser la pâte, mettre le beurre entre deux feuilles de papier sulfurisé et tapoter fort avec un rouleau à pâtisserie pour ramollir. Mettez toute la farine en tas sur le plan de travail et ajoutez le beurre en le brisant en morceaux de la taille d'un ongle. Ajouter l'eau et le whisky, puis former une pâte sèche envelopper le morceau de pâte dans du papier sulfurisé et mettre au réfrigérateur pendant 15 minutes.
  2. Ensuite, roulez la pâte en un rectangle d'environ 20 cm x 40 cm. Pliez-le en trois, comme une lettre, tapotez-le avec un rouleau à pâtisserie, tournez-le à 180 degrés, puis déroulez-le à nouveau sur 20 cm x 40 cm. Répétez l'opération, pliez, tapotez avec le rouleau à pâtisserie, enveloppez et réfrigérez à nouveau pendant 30 minutes. La pâte doit maintenant avoir absorbé les morceaux secs et farineux.
  3. Troisième étape : répéter le roulage, le pliage et le tapotage une dernière fois et réfrigérer au moins 30 minutes avant d'utiliser la pâte. Préchauffer le four à 220C/Gaz 7.
  4. Retirez le haggis du boyau et écrasez-le légèrement pour assouplir la texture. Rouler la pâte sur un plan de travail fariné pour former un grand carré de 30cm x 30cm et ½ cm d'épaisseur (vous aurez probablement trop de pâte mais elle se congèle bien.) Coupez le carré de pâte en deux pour faire 2 rectangles.
  5. Déposer la moitié du haggis sur la longueur de chaque rectangle, positionné le long du bord. Coupez le bord du bord opposé de la pâte. Badigeonner la pâte encore exposée de dorure à l'œuf et rouler la pâte pour que le haggis soit bien ajusté à l'intérieur. Badigeonner l'ensemble du rouleau de dorure et répéter avec l'autre côté.
  6. Placer chaque rouleau sur la plaque à pâtisserie. Cuire au four pendant 15-25 minutes ou jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Retirer du four, trancher et servir chaud.

Bouillon de Scotch

P our le chef Tom Kitchin, aucun repas traditionnel écossais n'est complet sans un copieux bouillon écossais. Habituellement, il est fait avec de l'agneau, mais il lui donne une touche en ajoutant du mouton: cela crée une profondeur de saveur vraiment juteuse.

Temps de préparation: 15 minutes, plus le temps de trempage | Temps de cuisson: 1h45

SERVIT

INGRÉDIENTS

  • 100g d'orge perlé
  • 75 g de pois cassés séchés
  • 1 pièce d'épaule, de flanc ou de cou de mouton de 1 kg (avec os)
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 gros oignon, haché
  • 1 gros poireau, haché
  • 3 carottes, pelées et coupées en dés
  • ¼ petit chou de Savoie émincé
  • 1 rutabaga moyen, coupé en dés
  • 2 branches de céleri, coupées en dés
  • 2 gousses d'ail, écrasées
  • 1 cuillère à soupe de persil haché

MOYEN

  1. Faire tremper l'orge perlé et les pois cassés dans des bols séparés d'eau froide pendant au moins 3 heures, de préférence toute la nuit. Égoutter et bien rincer.
  2. Enlevez l'excès de gras du morceau de mouton. Mettez le mouton et l'orge perlé dans une casserole avec 2 litres d'eau froide et portez doucement à ébullition. Ajouter le sel.
  3. Couvrir et laisser mijoter pendant 45 minutes, en écumant de temps en temps la graisse ou les résidus qui flottent à la surface. Ajouter les légumes, l'ail et les pois cassés et continuer à mijoter doucement jusqu'à une heure jusqu'à ce que le mouton soit bien cuit.
  4. Ajouter un peu d'eau si le bouillon semble trop sec. Retirer le mouton de la marmite et séparer la viande de l'os. Déchirez la viande en lambeaux et remettez-la dans la casserole. Assaisonner au goût avec du sel et du poivre noir. Servir chaud, saupoudré de persil.

Tarte au haggis, neeps et tatties

Une glorieuse tarte au haggis de la chroniqueuse du Telegraph Georgina Hayden, mettant en vedette du rutabaga et des pommes de terre – pas pour les puristes, certes, mais pour tous ceux qui voudraient essayer quelque chose d'un peu différent.

Temps de préparation: 30 minutes, plus 30 minutes de refroidissement | Temps de cuisson: 1 heure 25 minutes

SERVIT

INGRÉDIENTS

  • 500 g de pâte brisée, réfrigérée
  • 50 g de beurre, plus un peu pour le graissage
  • Farine ordinaire, pour saupoudrer
  • 750g de pommes de terre, comme Maris Piper
  • Environ 75 ml de lait
  • 2 oignons
  • 250g de rutabaga
  • Huile d'olive, pour la friture
  • 454g de haggis, émietté
  • 1 cuillère à soupe de purée de tomates
  • 1 cuillère à soupe de sauce Worcestershire
  • 500 ml de bouillon de boeuf
  • ½ bouquet de persil plat, haché finement
  • 40g de cheddar affiné

MÉTHODE

  1. Sortez la pâte du réfrigérateur 15 minutes avant de l'étaler. Beurrez légèrement un moule à cake de 23 cm de diamètre dont les bords ne sont pas trop profonds. Saupoudrez un plan de travail de farine et étalez la pâte en un cercle de ½ cm d'épaisseur, de sorte que le diamètre soit environ 8 cm plus large que le moule. Tapisser le moule avec la pâte et l'enfoncer sur les côtés. Piquez-le partout avec une fourchette, puis placez-le au congélateur pendant 30 minutes.
  2. Préchauffez votre four à 180C/160C chaleur tournante/thermostat 4.
  3. Tapisser la pâte de papier sulfurisé et remplir le plus haut possible de haricots ou de riz. Cela aidera à empêcher la pâte de rétrécir pendant la cuisson. Cuire au four pendant 15 minutes, puis retirer les haricots et le papier et cuire encore cinq minutes. Retirer du four et laisser refroidir.
  4. Préparez maintenant la garniture. Épluchez les pommes de terre, coupez-les en gros morceaux et placez-les dans une casserole d'eau froide. Porter à ébullition, puis cuire 10 minutes ou jusqu'à ce que les pommes de terre soient bien cuites. Quand ils sont prêts, égouttez-les et écrasez-les avec le beurre et un peu de lait jusqu'à consistance lisse. Bien assaisonner avec du sel de mer et du poivre noir fraîchement moulu.
  5. Eplucher et hacher finement les oignons et le rutabaga. Placez une poêle sur feu moyen-doux, arrosez d'un peu d'huile d'olive et ajoutez les légumes hachés. Faites frire pendant cinq minutes, ajoutez le haggis et faites frire pendant cinq minutes supplémentaires. Incorporer la purée de tomates et la sauce Worcestershire, et ajouter le bouillon. Porter à ébullition, puis couvrir et laisser mijoter pendant 15 minutes, jusqu'à épaississement. Ajoutez le persil et mélangez.
  6. Lorsque tout est prêt, assemblez la tarte. Versez la garniture haggis dans le moule à cake. Fourchette ou pipe uniformément la purée sur le dessus. Râpez le fromage et faites cuire la tarte pendant 30 minutes, jusqu'à ce qu'elle soit dorée et bouillonnante. Laisser reposer 10 minutes, puis servir, avec des légumes verts cuits à la vapeur et de la sauce, si vous le souhaitez.

Ragoût de boeuf et pommes de terre

G izzi Erskine utilise la joue de bœuf, la queue de bœuf ou la lame de plume parce qu'ils cuisent en viande juteuse et en morceaux et en une délicieuse braise qui colle à la bouche.

Temps de préparation: 10 min | Temps de cuisson: 3 heures 45 minutes

SERVIT

INGRÉDIENTS

  • Huile d'olive ou de colza ou ghee, pour la friture
  • 2 joues de bœuf (environ 900g), chacune coupée en 6 morceaux
  • 10 petits oignons ou échalotes, pelés mais laissés entiers
  • 1 feuille de laurier
  • 2 brins de romarin
  • Quelques brins de thym
  • 2 carottes coupées en deux dans le sens de la longueur et coupées en morceaux de 6 cm
  • 1 cuillère à soupe de farine nature
  • 500 ml de bouillon de boeuf frais
  • 1 poireau, coupé en 4 longs tronçons
  • 400 g de pommes de terre, pelées et coupées en morceaux
  • Une poignée de persil haché
  • Sel de mer et poivre noir fraîchement moulu

MÉTHODE

  1. Faites chauffer une poêle et mettez-y une cuillère à soupe de la graisse de votre choix. Assaisonnez bien les morceaux de joue de bœuf avec du sel et du poivre et faites-les dorer par lots. Retirez-les de la poêle une fois bien caramélisés et réservez.
  2. Dans une cocotte à fond épais, faites chauffer encore quelques cuillères à soupe de graisse et jetez-y les oignons et la feuille de laurier, le romarin et le thym. Laisser cuire cinq minutes à feu plus élevé que d'habitude, jusqu'à ce que les oignons commencent à ramollir et à caraméliser un peu sur les bords. Ajoutez ensuite les carottes et laissez cuire encore quelques minutes en remuant régulièrement.
  3. Incorporer la farine et cuire quelques minutes. Ajouter le bouillon et les poireaux, puis les joues de bœuf et leurs jus résiduels. Si nécessaire, complétez la cocotte avec de l'eau pour que tout soit juste recouvert de liquide. Porter à ébullition, puis laisser mijoter et couvrir.
  4. Cuire doucement pendant deux heures et demie. Ajouter les pommes de terre, remuer doucement, remettre le couvercle et cuire encore 40 minutes jusqu'à ce que les pommes de terre soient bien cuites et que la viande cède. Vérifier l'assaisonnement et incorporer le persil.
  5. Éteignez le feu et laissez reposer le ragoût avec le couvercle pendant 10 minutes avant de servir avec du pain croustillant et du beurre - ou doublez les pommes de terre et servez avec une purée crémeuse.

Cranachan poire, miel et whisky

Un cranachan classique est un délicieux mélange de crème, de framboises, d'avoine grillée et d'un soupçon de whisky. Ici, Flora Shedden donne au dessert une touche de saison en troquant les framboises contre des poires soyeuses mijotées dans du whisky et du miel.

Temps de préparation: 15 minutes, plus 2 heures de prise | Temps de cuisson: 35 min


Qui était Robert Burns ?

Robert est le poète écossais le plus connu au monde et était également connu sous le nom de Rabbie Burns, le barde d'Ayrshire ou le poète laboureur.

Il est né à Alloway, Ayrshire, le 25 janvier 1759 - et est décédé à Dumfries le 21 juillet 1796, à l'âge de 37 ans, des suites d'un rhumatisme cardiaque de longue durée.

Il était également un commentateur politique franc et reste un symbole de la fierté nationale écossaise.

Robert Burns était connu comme un pionnier du mouvement romantique, ainsi qu'une inspiration pour les fondateurs du libéralisme et du socialisme.

Il a été élu le plus grand Écossais de tous les temps par les membres du public en 2009, dans un sondage national mené par l'Écosse ? STV.


Recettes de Burns Night

Burns Night, une célébration de la vie et des œuvres du poète écossais Robert Burns, a lieu chaque année autour du 25 janvier. C'est une excellente occasion de se réunir, et les Burns Soupers comprennent traditionnellement un repas, de la poésie et souvent un ceilidh. Le plus souvent, il y aura aussi quelques verres de whisky !

Notre collection de recettes Burns Night comprend de nombreuses recettes écossaises classiques, du crémeux Cullen Skink d'Adam Stokes à la douce recette de Cranachan de Shaun Rankin. Si adresser poétiquement un haggis ordinaire vous laisse plutôt dégoûté, essayez plutôt le haggis végétarien de Graham Campbell - n'oubliez pas de le servir avec des neeps et des tatties.

Si vous vous diversifiez dans les plats traditionnels, les produits écossais devraient toujours être à l'honneur pour tout festin Burns Night. Le filet de bœuf écossais de Phil Carnegie, les pétoncles écossais épicés de Matthew Tomkinson et la recette de savarin trempé de William Drabble tirent le meilleur parti des meilleurs ingrédients d'Écosse.


Le souper d'hommage à Burns Night de Ma Broon ! Un guide de la grande fête écossaise avec des recettes

« Fair fa’ ton honnête visage de fils,
Grand chef de la race des puddins !
Abonnez-vous et prenez votre place,
Painch, tripes ou thairm :
Weel êtes-vous verbeux o’ une grâce
Comme lang’s mon bras.

Robert Burns


Ma Broon est la matriarche de la tristement célèbre famille Broon (Brown) qui vit au 10 Glebe Street à Auchentogle, une variante possible du quartier Auchenshuggle de Glasgow. La famille était immortalisée chaque semaine en bande dessinée dans le Sunday Post, et quelle manière convenable de célébrer la soirée du Barde qu'en compagnie des Broons ! J'ai utilisé quelques recettes de Ma Broon ici pour votre plaisir et le plaisir de Burns Night. Un Burns Tribute Supper est important pour des millions de personnes à travers le monde qui célèbrent régulièrement leur héritage écossais, et étant moi-même un Burns, je célèbre toujours cette merveilleuse nuit de discours, de réjouissances, de poésie, de plaisir et de bonne cuisine écossaise. C'est un événement qui se tient partout dans le monde et je l'ai célébré en France, à Chypre, à Hong Kong, en Allemagne, aux USA et même en haute mer un an ! Même s'il n'est pas possible de se procurer un haggis pour la soirée spéciale, n'importe quel plat écossais de saison peut être dégusté, du moment qu'un « petit verre » de whisky et peut-être quelques chansons l'accompagnent, ainsi que de la musique entraînante et des récitals de poésie du barde lui-même !

Un Burns Supper formel suit un calendrier d'événements traditionnel, pour inclure des éléments clés tels que :

Un menu traditionnel de plats écossais
L'adresse au Haggis
La mémoire immortelle
Toast aux filles
Réponse des Lassies
Piper (ou musique appropriée)
Récitals de poésie de Burns
Chanteurs – ballades et chansons de Burns
Musiciens – jouant de la musique traditionnelle écossaise

La soirée commence par l'allocution du président et l'accueil Le rôle du président en tant que « maître de cérémonie » est très important pour diriger les débats tout au long de la soirée. soirée. Ceci est suivi par la Selkirk Grace :

“Certains ont de la viande et peuvent manger,
Et certains mangeraient qui le veulent,
Mais nous avons de la viande, et nous pouvons manger,
Sae que le Seigneur soit reconnaissant.”

L'un des événements les plus importants de la soirée fait suite au Selkirk Grace et aux entrées servies, le grand et flamboyant « Piping in of the Haggis ». Le Président demande aux invités de se tenir debout pour recevoir l'attraction vedette de la soirée, le haggis. Ceci est livré à la table avec une pompe et une cérémonie appropriées, et est généralement présenté sur un grand plateau d'argent. Le cornemuseur joue un air écossais entraînant et mène la petite procession, y compris la personne qui s'adressera au haggis, ainsi que le très important porteur de whisky !

L'adresse au Haggis

L'orateur désigné donne ensuite une interprétation retentissante et dramatique de Burns’ ‘À un Haggis’ avec poignard (ou couteau) à portée de main, il s'excuse d'abord pour ‘avoir tué’ le haggis, puis pendant la strophe qui dit : « An » ​​vous coupe avec une légère légèreté, ce qui signifie « et vous coupe avec habileté », l'orateur poignarde sauvagement son couteau dans le haggis et le tranche sur toute sa longueur avec une grande fioriture. Le récital se termine par l'orateur soulevant le plateau au-dessus de sa tête, montrant au public le plat fumant et prononçant les mots triomphants : « Gie her a Haggis ! » sous des applaudissements enthousiastes et une levée de verres à whisky. Je joue rarement cela à la maison, car un haggis de 1 kilo (2 lb) ne semble jamais avoir la bonne sensation théâtrale - mais suivez le rituel si vous avez envie de tout le drame!

La soirée se déroule avec des « petits verres » de whisky ponctuant la nourriture, les récitals et la musique – avec le prochain événement le plus important étant le La mémoire immortelle. L'orateur principal donne un récit envoûtant de la vie de Burns. Toute la vie de Burns est explorée et l'orateur essaie de donner au public un aperçu de la vie et de l'œuvre du barde d'une manière spirituelle mais sérieuse pour inclure son succès littéraire, sa politique, sa fierté en Écosse, son humanité, ses défauts. ainsi que son humour. L'orateur conclut ensuite par une invitation à se joindre à un toast sincère : « À la mémoire immortelle de Robert Burns ».
Le prochain sur le menu de divertissement est le Toast aux filles.

Ce discours humoristique, tenu par un locuteur masculin, évoque généralement les (rares !) défauts des femmes et fait toujours rire, ainsi que quelques sourcils levés et des mégots de la femme présente ! Cependant, le discours se termine toujours sur une note élogieuse, l'orateur demandant aux hommes de se tenir debout pour lever leurs verres en portant un toast ‘To the Lassies’. Ceci est suivi par le Répondre au toast aux filles. Une bonne occasion pour les femmes de répliquer avec ruse, esprit et quelques plaisanteries de bonne humeur. Le discours, prononcé par une « lassie », commence souvent par un remerciement sarcastique de la part des femmes présentes pour les mots gentils de l'oratrice précédente, puis se moque des hommes rassemblés, soulignant leurs défauts et leurs faiblesses ! Encore une fois, cette réponse humoristique se termine sur une note positive. Tout au long de la procédure, le whisky omniprésent coule, créant ainsi une atmosphère tapageuse et pourtant joyeuse, en particulier lors du toast aux filles et à leur réponse opportune !

Skirlie Mash et Bashed Neeps and Tatties

La soirée se termine avec Auld Lang Syne. La fin traditionnelle d'un Burns Supper ou de tout rassemblement en compagnie de la famille et des amis. Bien que le souper et la soirée suivent généralement un horaire très traditionnel et formel, je me suis éloigné de certaines des recettes les plus habituelles pour vous proposer un menu varié et savoureux de plats écossais traditionnels avec une touche de modernité. Cependant, j'ai inclus un haggis, car une nuit de Burns ne serait pas une nuit de Burns sans le haggis ! J'espère que vous pourrez tous célébrer cette Burns night cette année avec Lavender and Lovage, Ma Broon et moi ! Karen

MENU & RECETTES :

Le menu hommage à Burns Night :

Saumon écossais arrosé de whisky

Saumon écossais frais aspergé de whisky écossais !! Fait une excellente entrée de poisson pour un souper Burns Night. Servir avec de fines tranches de bon pain brun et du beurre fraîchement baratté & #8230…..récompensez-vous avec un autre petit verre ! Peut être congelé jusqu'à 2 mois - enveloppez-le dans du film alimentaire puis du papier d'aluminium. Pour 4-6 personnes.

Ingrédients:
12 onces (340g) de filets de saumon avec queue désossée
3 cuillères à soupe de whisky écossais
3 cuillères à soupe de jus de citron
1/2 cuillère à café de sucre en poudre
sel et poivre
1 cuillère à café de ciboulette hachée
1 cuillère à soupe d'aneth haché

Placer le saumon sur une assiette et congeler pendant 1 heure. À l'aide d'un couteau très tranchant, tranchez le poisson le plus finement possible dans le sens du grain. Disposez les tranches en une seule couche sur une assiette.
Arrosez de jus de citron et de whisky puis assaisonnez de sel et de poivre. Saupoudrer de sucre puis d'herbes.
Laisser mariner au moins 1 heure (une nuit si possible), en arrosant avec les jus deux ou trois fois avant de servir avec des quartiers de citron, du pain de mie tranché finement et du beurre.

Haggis au four et sauce au whisky Cumberland

Tout d'abord, vous devez attraper votre haggis ! Ces petites créatures sont très timides et EXTRÊMEMENT rusées, vous devez donc procéder avec prudence et patience ! Je trouve que le meilleur endroit pour les trouver est derrière ou sous les buissons de bruyère des Highlands, bien que je sois connu pour en attraper un couple qui se cache près des chardons ! Après avoir attrapé votre haggis, vous devez le traiter avec un GRAND respect et bien le cuisiner pour le Burns Night Tribute Supper ! C'est pourquoi mon haggis est cuit au four au lieu d'être bouilli et il est servi avec une sauce spéciale Cumberland avec des touches de bon whisky écossais ! Pour 4-6 personnes. Le haggis cuit peut être congelé jusqu'à 2 mois, la sauce ne convient pas à la congélation.

Ingrédients:
1 kg (2,2 lb) de haggis frais
112 ml (4 oz fluides) de whisky écossais
140 ml (1/4 pinte) de jus d'orange frais
2 cuillères à soupe de zeste d'orange râpé
6 cuillères à soupe de gelée de groseilles rouges, ou plus au goût
1/4 cuillère à café de sel
1 pincée de cayenne

SAUCE AU WHISKY CUMBERLAND :

Dans une casserole moyenne, mélanger le whisky, le jus d'orange et le zeste d'orange et porter à ébullition.
Baisser le feu et laisser mijoter, en remuant de temps en temps, jusqu'à réduction de 50 pour cent en volume.
Ajouter la gelée de groseille, le sel et le poivre de Cayenne et bien mélanger.
Cuire jusqu'à épaississement, environ 5 à 10 minutes.
Retirer du feu et verser dans un joli bol de service. Laisser refroidir légèrement avant de servir avec votre haggis cuit au four.
HAGGIS : Préchauffer le four à 200C/400F/gaz 6. Retirer l'emballage extérieur du haggis puis piquer le tout avec une fourchette, envelopper dans du papier aluminium et cuire au four pendant 90 minutes.
Pour servir, ouvrez le haggis avec un couteau tranchant et versez le contenu sur les neeps et les tatties ou servez séparément avec d'autres accompagnements traditionnels.

Purée de Skirlie
(Purée De Pommes De Terre Écossaise Avec Oignons Et Avoine)

Un accompagnement magnifique, crémeux et traditionnel pour vos haggis Burns Night, Hogmanay ou tout autre plat de bœuf ou de gibier, cette purée de pommes de terre est délicieuse et très nutritive. Il contient aussi bien des oignons que de l'avoine, pour une recette de purée de pommes de terre, délicieusement différente ! Le mot “skirlie” est le nom du composé de farine d'avoine et d'oignon qui est ajouté à la purée de pommes de terre, car vous devez le “skir” autour de la poêle! Ne convient pas à la congélation. Pour 4-6 personnes.

Ingrédients:
1 kg (2,2 lb) de pommes de terre farineuses
85 g (3 onces) de beurre
2 oignons, hachés finement
50 g (2 oz) de flocons d'avoine moyens (pas de flocons)
6 cuillères à soupe de crème fraîche
sel
poivre blanc
persil frisé frais, haché pour la garniture (facultatif)

Faire bouillir les pommes de terre jusqu'à ce qu'elles soient très tendres, environ 20 minutes.

Pendant ce temps, préparez le skirlie. Faites chauffer le beurre dans une poêle, ajoutez l'oignon et faites cuire 10 minutes jusqu'à ce qu'il soit doré et tendre. Ajouter les flocons d'avoine et remuer jusqu'à ce que le beurre soit absorbé et que le mélange semble sec. Continuez la cuisson jusqu'à ce que le skirlie soit grillé, en remuant (en faisant le tour de la poêle) tout le temps pendant environ 5 minutes, mais ne le laissez pas attraper et brûler. Retirer et garder au chaud.

Égoutter les pommes de terre, remettre dans la poêle chaude et bien écraser. Incorporer la crème, le persil et le skirlie, puis assaisonner au goût avec du sel et du poivre blanc. Servir immédiatement avant que le skirlie ne ramollisse, avec du haggis ou tout autre plat de bœuf et de gibier.

Ma Broon's Bashed Neeps and Tatties

Skirlie Mash et Bashed Neeps

Un accompagnement classique du ‘grand chef de la race du pudding’– le Haggis ! Les neeps sont des Suédois, bien que vous puissiez également utiliser des navets si vous le souhaitez, et les Tatties sont des pommes de terre. Ne convient pas à la congélation. Pour 4-6 personnes.

Ingrédients:
Je paquet de neeps et tatties Scotty Brand
1 litre (2,1 pintes) de bouillon de légumes fait avec un cube de bouillon ou des granulés
Une noix de beurre (environ 40g)
Sel et poivre noir fraîchement moulu

Cuire les neeps et les tatties jusqu'à ce qu'ils soient vraiment tendres (environ 20 minutes). Égouttez-les en réservant un peu du jus de cuisson puis mixez-les au robot culinaire ou au mixeur plongeant ou écrasez-les à la main avec un presse-purée. Ajouter un peu de liquide de cuisson pour obtenir une texture lisse puis assaisonner avec du sel et beaucoup de poivre noir fraîchement moulu avant d'ajouter le beurre et de les servir chauds avec le haggis.

Bagatelle Typsy Laird

(Scottish Drambuie Bagatelle pour un souper Burns Night)

Cette bagatelle écossaise est traditionnellement servie aux Burns Night Soupers ou au Nouvel An. Typsy Laird tire son nom du fait que les ingrédients alcoolisés rendraient les convives légèrement saouls !! Cependant, en réalité, il y a peu d'alcool dans la bagatelle et l'effet « ivre » ou ivre est dû aux «petits verres de whisky bu lors des toasts ou tout au long des animations de la soirée ! Ne convient pas à la congélation.

Ingrédients:
BAGATELLE:
1 génoise Victoria, coupée en tranches
12 onces (340g) de confiture de framboises
1 verre de Xérès
2 cuillères à soupe de drambuie
12 onces (340g) de framboises fraîches ou de framboises surgelées
1/2 pinte (285 ml) de crème double
1 cuillère à soupe de sucre glace
amandes grillées
CRÈME AUX ŒUFS:
8 onces liquides (225 ml) de lait
5 fluides (140 ml) onces de crème double
2 jaunes d'oeufs
1 once (28g) de sucre en poudre
3 gouttes d'essence de vanille

Mettez l'éponge au fond d'un grand bol en verre. Répartir la confiture de framboises sur les génoises.
Mélanger le sherry et le drambuie dans un verre puis saupoudrer le liquide sur le fond de génoise.
Une fois que le liquide a pénétré dans la génoise, ajoutez les framboises.
Crème aux œufs : Préparez la crème en fouettant les jaunes d'œufs, le sucre et l'essence de vanille jusqu'à ce qu'elle devienne pâle et crémeuse.
Ajouter la crème et le lait des ingrédients de la crème dans une casserole et chauffer le mélange jusqu'à ce qu'il atteigne le point d'ébullition. Incorporer ceci dans le mélange de crème pâtissière.
Mettez ce mélange dans une nouvelle casserole et remuez continuellement à feu doux. Le mélange doit maintenant commencer à épaissir. Une fois épais, verser dans un bol séparé et laisser refroidir, saupoudrer un peu de sucre sur le dessus pour éviter la formation d'une "peau".
Une fois refroidi, versez la crème aux œufs sur la génoise imbibée d'alcool et de fruits en couches. Étalez-le uniformément – à nouveau, saupoudrez d'un peu de sucre pour éviter la formation d'une peau.
Fouettez la crème épaisse puis ajoutez le sucre à la chantilly et versez ce mélange sur la crème pâtissière. Décorez avec les amandes grillées.

Cette recette familiale est une recette éprouvée et est basée sur la recette du livre de cuisine Be-Ro. Les biscuits sablés peuvent être fabriqués sous diverses formes, notamment en étant pressés dans un moule à sablés décoratif en bois lorsqu'ils sont fabriqués en rond et coupés en triangles. Convient pour la congélation. Donne 16 -24 selon la forme de l'étain.

Ingrédients:
12 onces (340g) de farine ordinaire
4 onces (113g) de sucre en poudre
8 onces (226g) de beurre
sucre en poudre supplémentaire, pour saupoudrer (facultatif)

Mélangez la farine et le sucre dans un grand bol, puis incorporez le beurre – comme si vous faisiez une pâte brisée. Utilisez le bout de vos doigts et assurez-vous que tout le beurre a été frotté — il devrait ressembler à du sable !
Ensuite, commencez à pétrir la pâte, en la poussant ensemble pour former une pâte lisse - la chaleur de vos mains pendant le pétrissage l'aide à se former.
Queues de jupon :
Divisez la pâte sablée en deux parties égales et façonnez-les en boules, puis aplatissez-les en deux ronds à l'aide du talon de la main, jusqu'à environ 7" de diamètre et 1/4" d'épaisseur.
Marquez le dessus en portions égales – de forme triangulaire, puis piquez les dessus partout avec une fourchette – en créant des motifs si vous le souhaitez. Sertissez les bords comme vous le feriez pour une croûte à tarte pour faire un bord décoratif et placez-les sur une plaque à pâtisserie bien graissée.
(Vous pouvez également utiliser un moule à sandwich/gâteau rond à bords cannelés 7 8243 ou 8 843 graissé et garni de préférence avec un fond lâche pour faciliter la sortie des sablés. Pressez la pâte dans le moule et marquez comme ci-dessus ).
Doigts sablés :
Étalez la pâte sablée et formez un rectangle d'environ 1/2 à 3/4 d'épaisseur. Placer sur une plaque de cuisson bien graissée comme précédemment, et marquer dans les “doigts” — piquer à nouveau avec une fourchette. Vous pouvez également presser la pâte dans un moule carré de 8″, puis marquer les doigts comme ci-dessus.
(Veuillez noter: les doigts sont toujours plus épais que les queues de jupon et les sablés).
Faites cuire les biscuits sablés dans un four préchauffé à 160 °C/325 °F/thermostat 3 pendant 20 à 30 minutes, ou jusqu'à ce qu'ils soient pâles et dorés – mais PAS bruns !
Saupoudrez le dessus de sucre en poudre dès la sortie du four si vous le souhaitez.
Laissez les biscuits sablés refroidir légèrement sur une grille de refroidissement, avant de les couper en doigts ou en queues de jupons, et refroidir complètement avant de les ranger dans une boîte ou un récipient hermétique. Ceux-ci se conserveront au frais pendant environ 10 à 14 jours. Ils peuvent également être congelés avec d'excellents résultats.

With thanks to Scotty Brand who sent me my Neeps and Tatties just in time for Burns Night. Grown in Scotland and ready to cook, these will make my Burns Night Supper complete!


Scottish hospitality and celebrations

Graeme Taylor talks us through Scottish food and hospitality, with suggestions for a perfect St. Andrew's Day feast.

Graeme is fuelled by an intense passion for the rich and varied food and drink landscape of Scotland.

Graeme is fuelled by an intense passion for the rich and varied food and drink landscape of Scotland.

For me Scottish hospitality has always meant a desire to feed and water guests. In days gone by this extended as far as providing shelter for those who appeared on your doorstep, often cold, hungry, and weary. However, in my lifetime it has always meant a time of celebration. Whether it was a run of the mill Saturday night with cousins from Glasgow, the annual day out at Melrose Sevens armed with rucksacks packed with sandwiches, pies, beer, and whisky, or a more formal holiday celebration at Christmas I’ve always enjoyed that feeling of being among people who are sharing food, drink, warmth and hospitality.

The Scottish calendar increasingly has three times when that celebration spills beyond the nation’s borders, where the rest of the world comes to visit and celebrate, or we Scots fill foreign lands with kilts, pipes and the aromas of meat and drink of the homeland.

Hogmanay

New Years Eve, or ‘Hogmanay’ to give it its proper name is synonymous with tradition in Scotland. As a child it meant ‘Yu-lade’ fruity or ginger wine, shortbread and Madeira cake. We would see in the bells at home and then the celebration would begin. First footed with a lump of coal despite the absence of a coal fire, cracking open of the Ne’erday bottle, and opening the doors to hear the Clyde funnels as the steady stream of visitors came to wish you well. Ne’erday would follow with trips to both Grans for more handshakes and drinks, before settling down to steak pie with mashed tatties, turnip, steeped peas and butter beans, followed by Aunt Betty’s legendary pavlova. Celebrating in Scotland inevitably means feeding and being fed and very little of these childhood traditions have changed for me thirty years on, except for one thing. Stovies. I always marvelled at tales of stovies and drams being fed to guests on Hogmanay, and it’s a tradition I like to keep, there’s no meal quite as warming as the last of the old year or first of the new.

Burns Night

The second main feasting celebration is Burns Night. Over two hundred years has passed since friends of Robert Burns marked his death with a supper in celebration of his life. And each year the world o’er, friends and family still sit down to share his poems over a meal, traditionally consisting of cock-a-leekie soup, haggis, and cranachan. Burns night was my first ever introduction to whisky as the lady beside me exuberantly introduced me to my ‘gravy’. It didn’t add to the flavour of this eleven-year-old’s haggis and my rather aghast mother quickly swapped the plates. I’ve never poured whisky over my haggis to this day I far prefer the effect of washing the much vaunted pudding down with it rather than sharing the plate.

St. Andrew’s Day

The last of the three is less traditionally celebrated in my experience, certainly not on a par with the way the Irish celebrate St. Patrick’s Day, but it is beginning to come into the consciousness of Scots more now. On the last day of November, on the cusp of autumn departing completely for winter, with crisp, cold frosty mornings, early evening darkness and the last of the summer leaves still clinging to the trees, comes St. Andrew’s Day. The story goes that the relics of Andrew the Apostle were brought from Constantinople to what is now St. Andrews in the Kingdom of Fife and presented to a Pictish king, Angus. Angus vowed that if granted victory over the Angles in battle he would appoint Saint Andrew as the Patron Saint of Scotland, and as clouds formed a white saltire against the blue sky over the battlefield the outnumbered army of Scots and Picts was victorious and Angus kept his word.

In these more peaceful times it is an opportunity to come together with family and friends and celebrate not only Scotland’s Patron Saint but also her natural larder. There is no real set menu for St. Andrews’ Day, so you can use it is an opportunity to be inspired by the flavours available to you as I have here, or go for something a little more traditional. The choice is yours, although as the late night becomes early morning a big bowl of stovies would never go amiss.


Cranachan is a very traditional Scottish dessert. It's made with oatmeal, raspberries, whisky, honey and cream, all products that are readily available and high quality in Scotland. Actually traditionally it's made partly with 'crowdie', a local cheese. Some people substitute quark, but using just cream gives a lighter dessert (and it's more readily available).

How to make cranachan

It's incredibly easy to make, as you simply:

Although in theory you can use regular oats, this should be made with what is often called pinhead oatmeal or Scottish oatmeal (steel cut is pretty much the same). It's worth using a fairly good whisky as you will taste it, but I'd suggest a more mellow one rather than smoky.

Cranachan is a lovely mix of flavors and while it's a natural ending to a Burns night celebration, it would be perfect anytime. In fact, since it uses raspberries it's more of a summer dessert really. But for me, I'd take any excuse, and Burns Night is a good one. Fresh sweet raspberries, smooth cream and that lovely flavor of the whisky coming through. It's a tasty dessert that deserves to be better known and enjoyed.


Traditional Burns Night Food and Recipes

Robert Burns—or Rabbie Burns—is Scotland’s most famous poet. He lived and wrote in the 18th century, but he's still celebrated in Scotland and beyond on January 25th, the anniversary of his birth in 1759. The event is known as Burns Night.

Burns may be Scottish, but the celebrations are held everywhere his work is appreciated. The celebrations take place around a highly ceremonial Burn's Night Supper consisting of traditional Scottish fare. One important "guest" at the supper is always a haggis, which was immortalized in Burns' poem Address to a Haggis.

A formal Burns Night Supper begins with the host welcoming everyone and saying the Selkirk Grace:

"Some hae meat and cannot eat.

Some cannot eat that want it:

But we hae meat and we can eat,

Sae let the Lord be thankit."

The legendary Parade of the Haggis follows. Guests stand and clap their hands, accompanied by the sound of the bagpipes, to welcome the haggis. The haggis and chef approach the top table, and the traditional Address to the Haggis is said before the knife is plunged into it and the eating begins:

"His knife, see rustic labour dicht

An' cut ye up wi' ready slight"

Speeches are made in praise of Rabbie Burns, as well as a traditional "Toast to the Lassies"—a male guest gives thanks to the women in his life. A woman stands and replies, hopefully thanking the speaker in an amusing way. She might also make a reference to Burns' women and the poet's life.

Then the feasting begins. Here are a few traditional Burns Night Supper recipes. And, of course, this is Scotland, so make sure you have plenty of whisky on hand for the traditional toast!


A Scottish feast for Burns Night - Recipes

Tonight marks Burns Night, an evening of poetry, whisky, and eating of one of the most frightening and misunderstood foods known to man: haggis. In Scotland it’s as popular as any holiday, but in the United States it’s often a source of confusion, and in some cases (especially after you learn what’s in haggis), fear. So here’s a little primer on the man who lends the evening its name, and just what you might be expecting to eat should you find yourself at the traditional feast.

First of all, Burns Night gets its name from famed Scottish poet Robert Burns (1759-1796), perhaps best known for his works including "Tam O’Shanter" and the lyrics to "Auld Lang Syne." He wrote in the Scots language, so if you were to find yourself at a Burns Supper you’d most likely not understand much of what was spoken. But that’s just fine.

Burns Suppers follow strict rituals, beginning with the saying of the Selkirk Grace. After that, the main event comes emerges from the kitchen, oftentimes accompanied by a bagpiper: the haggis. Haggis is one of those "don’t ask what's in it" kinds of foods, but since you asked: it’s the heart, liver, and lungs of a sheep, ground up and mixed with onion, oatmeal, suet, stock, and spices, stuffed into the sheep’s stomach (more likely to just be sausage casing these days), then simmered in water for three hours. You shouldn’t have asked.

Once the guest of honor is placed (plopped?) onto the table (to the "oohs" and "aahs" of the crowd, we’re sure), the host then stands before the haggis and addresses it. Not with just any old speech honoring sheep innards, mind you: a full-length poem called "Address to a Haggis," written by none other than Robert Burns himself. Here’s the first stanza:

"Fair fa' your honest, sonsie face,
Great chieftain o' the puddin'-race!
Aboon them a' ye tak yer place,
Painch, tripe, or thairm:
Weel are ye wordy o' a grace
As lang's my airm."

As you might have figured out by now, Burns Night is not for amateurs (and hopefully at least one guest is fluent in Scots). After the entire poem is read, the haggis is cut open, a glass of Scotch whisky is raised in its honor, and guests line up to serve themselves a spoonful of the savory goodness. It’s served alongside tatties and neeps, which sounds intriguing but is in fact just mashed potatoes and mashed turnips. One good thing about Burns Supper: you don’t need teeth to enjoy it.

Other traditional accompaniments include cranachan (a raspberry trifle soaked in whisky), oatcakes, and cheese, and it’s all washed down with even more whisky.

After the meal, more toasts are given, more poetry is read, more whisky is consumed, and at the end of the night the guests actually do something that’s quite common in America: they drunkenly sing "Auld Lang Syne."

So in conclusion, Burns Night celebrates one of Scotland’s greatest poets by toasting to haggis, eating and drinking a lot, and celebrating the company of good friends and shared tradition. If you’re ever in Scotland and find yourself at a Burns Supper, be a good sport and try the haggis. We hear it actually tastes pretty good.

Dan Myers is the Eat/Dine Editor at The Daily Meal. Follow him on Twitter @sirmyers.


Voir la vidéo: Burns Night 2021 with the BBC Scottish Symphony Orchestra and friends (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Pratham

    pas du tout d'accord

  2. Wang'ombe

    Je sais, à vous ici, vous aidera à trouver la bonne décision.

  3. Adiran

    combler l'écart?

  4. Cepheus

    C'est une conditionnalité courante

  5. Willem

    Oui, c'est un message intelligible

  6. Terrall

    C'est dommage que maintenant je ne peux pas exprimer - c'est très occupé. Mais je serai libéré - j'écrirai nécessairement que je pense.



Écrire un message